Comment protéger une piscine creusée au niveau de l'assurance ?

Comment protéger une piscine creusée au niveau de l'assurance ?

Le nombre de piscines privatif en France va bientôt franchir le cap des 2 millions. Ce qui témoigne l'engouement des Français pour ce bain. Comme tous les autres propriétaires, vous cherchez une assurance pour protéger votre piscine des dégâts qui peuvent subvenir au cours de son utilisation. Il existe bel et bien des produits spécifiquement conçus pour cela, et ils ne sont pas chers.

Les produits d'assurance capable de garantir une piscine creusée

Est-ce que vous envisagez d'assurer votre piscine creusée pour prévoir les dommages et la noyade ? Votre assurance logement comprend une extension destinée à cet effet. Cette garantie couvre votre responsabilité civile en cas de noyade, mais aussi toute l'installation et l'équipement de votre piscine.

Une assurance piscine peut aussi faire l'objet d'une garantie à part entière, laquelle est souvent destinée à répondre à des besoins spécifiques. Vous pouvez aussi assurer votre piscine à travers l'assurance de l'entreprise qui est chargée de sa construction. Ce dernier peut vous proposer 3 types d'assurances :

  • La garantie parfait achèvement : qui couvre tous les dysfonctionnements que le propriétaire signale durant l'année qui suit la réception des travaux.
  • La garantie décennale : qui couvre les dommages liés à l'installation pendant 10 ans
  • La garantie biennale : qui paye le dommage des pièces détachées pendant 2 ans.

Les obligations du propriétaire pour profiter d'une couverture

Depuis janvier 2004, les propriétaires des piscines privatives creusées sont tenus de respecter un certain nombre de mesures de sécurité et de prévention. Depuis janvier 2006, cette obligation vaut aussi pour les piscines enterrées et semi-enterrées. Applicable partout en France, elle se traduit par la mise en place de 4 dispositifs de sécurité au choix : le système d'alarme, la couverture de sécurité, l'abri ou les barrières de protection.

Vis-à-vis de la loi, si vous êtes propriétaire d'une piscine, tous les dégâts et une éventuelle noyade engagent votre responsabilité. C'est ainsi que le non-respect de cette norme entraîne automatiquement la déchéance de votre indemnisation en cas de sinistre. Dans la plupart des cas, de telles fautes sont passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 45 000 €.

Coût d'une assurance piscine en France

Si vous vous apprêtez à assurer une piscine, le coût d'une telle intervention vous intéresse sans doute. Si vous optez pour l'extension piscine au sein de votre assurance habitation, votre cotisation mensuelle sera majorée d'une somme qui dépasse rarement les deux chiffres.

Si vous souhaitez un contrat d'assurance piscine à part entière, le tarif pourra fortement varier en fonction de la gamme de votre installation et l'équipement qui la composent (robot, système interne, volet roulant, etc.). Pour une piscine creusée, il faut compter en moyenne 8 €, mais on peut tomber sur un tarif plus cher chez certaines compagnies d'assurances.

En ce qui concerne le coût de l'assurance offert par un pisciniste, il est déjà inclus dans le tarif du service du professionnel. Néanmoins, notez qu'une garantie décennale vous coûtera sans doute plus cher qu'une garantie parfait achèvement ou biennale.


Articles

Assurance : comment gérer les dommages de sa piscine ?

Assurance : comment gérer les dommages de sa piscine ?

La piscine est un lieu privilégié de divertissement, un sanctuaire de bien-être. Cependant, elle est souvent le théâtre d'un drame ou d'un sinistre. Le conseil d'un assureur vous sera essentiel pour traverser......